WEB Nano Saclay
Laboratoire de Physique des Solides
LPS - UMR 8502
logo_tutelle logo_tutelle 

Le Laboratoire de Physique des Solides est un laboratoire de recherche fondamentale créé à la rentrée universitaire 1959 sur le campus d’Orsay. Il est depuis 1966 sous tutelles conjointes de l’Université Paris-Sud et du CNRS. Le personnel du LPS est aujourd’hui constitué de 147 permanents et environ 110 contractuels à durée déterminée.

La recherche au LPS est structurée selon trois axes :

- Nouveaux états électroniques de la matière

- Phénomènes physiques aux dimensions réduites

- Matière molle et interface physique-biologie

Les recherches menées au laboratoire reposent sur un fort couplage théorie/expérience, sur le développement et l’utilisation d’une instrumentation scientifique innovante et sur des collaborations étroites avec les Très Grandes Infrastructures de Recherche (Synchrotron, Neutrons, Nanotechnologie). Le LPS gère une plateforme de microscopie électronique associée aux réseaux ESTEEM (Européen) et METSA (Français).

 
#51 - Màj : 29/09/2014
Sous-thèmes

• Flagship phase 2 : nAnoXItrONics English

Afin de préparer la micro/nanoélectronique du futur, il devient nécessaire de dépasser les limites de la technologie CMOS que celles-ci soient physiques ou économiques via l'utilisation de matériaux aux propriétés nouvelles apportant  de nouveaux paradigmes pour le stockage et le traitement des données.

• Flagship phase 2 : nAnoXItrONics
Faits marquants
27 juillet 2018
Actuellement, les mémoires non volatiles résistives (ReRAM) sont des mémoires émergentes qui apparaissent comme très prometteuses, à la fois pour le stockage d'informations à haute densité et le calcul bio-inspiré.
07 mai 2018
Lorsqu’on les refroidit, les pérovskites de nickel tel que NdNiO3 présentent une transition de phase d’un état métallique vers un état isolant.
Publications HAL
Thèses
Vous devez préciser le champ "id_ast" pour dans la table des unités.
Stages

Vous devez préciser l'id_ast dans la table des unités.

Images
EFFICIENT
InSiGraph
Laboratoire de Physique des Solides
Sedeco
BioCL
FIRET
NANOFIBHEL
OxCOM
• Flagship phase 2 : nAnoXItrONics
QPT
HUSKY
EXCITON2D
FEMiNiST
ELIDE
Cartographie de la séparation de phase électronique à travers une transition métal-isolant
Migration d’ions lithium dans le processus de commutation résistive de nanobatteries d\'oxydes de cobalt-lithium

 

Retour en haut