| English
WEB Nano Saclay

2020

10 juin 2020

Capteurs femtoTesla refroidis transportables

Acronyme

Année

Laboratoire

Collaboration(s)

Budget

Durée

Valospyf

2020

NIMBE

 LETI

30 k€

18 mois

 

 

Titre

Valorisation du procédé de Spray Pyrolyse en Flamme appliqué aux nanoparticules non oxydes

Porteur

Yann Leconte

Date de démarrage

Juillet 2020

Présentation du projet

Le projet VALOSPYF vise à développer le procédé de Spray Pyrolyse en Flamme (SPF) pour de nouvelles applications. Dans l’industrie, ce procédé efficace (faible coût de mise en œuvre, production en 1 seule étape en continu, produits purs et homogènes) est pour le moment voué à la production à très grande échelle de nanoparticules oxydes ou de noirs de carbone. Ses potentialités ont toutefois été démontrées pour la synthèse de non-oxydes fonctionnels pour des applications en biologie, ce qui a motivé le CEA à développer la SPF pour d’autres applications valorisables auprès de nombreux partenaires industriels.
Dans le cadre de VALOSPYF, nous souhaitons ainsi évaluer la SPF en l’adaptant à la production de deux types de non-oxydes d’intérêt pour la microélectronique d’une part, et pour les énergies décarbonées d’autre part. Les propriétés d’usage des matériaux obtenus pour les applications visées seront évaluées par les partenaires du projet.
10 juin 2020

Capteurs femtoTesla refroidis transportables

Acronyme

Année

Laboratoire

Collaboration(s)

Budget

Durée

CARTE

2020

SPEC

 

55 k€

12 mois

 

 

Titre

dispositif de Contrôle non destructif utilisAnt la Réponse magnéTique en fréquEnce 

Porteur

Aurélie Solignac

Date de démarrage

Novembre 2020

Présentation du projet

Le besoin est de pouvoir réaliser une évaluation non destructive des matériaux ayant une réponse magnétique, et d’accéder ainsi à leurs propriétés locales, par exemple :
magnétiques pour des roches magnétiques (paléomagnétisme)
lignes de courant pour le suivi des batteries Li-Ion, 
microstructure pour les matériaux métalliques faits en fabrication additive,
mécaniques pour les aciers ferromagnétiques via leur microstructure.
Afin d’accéder à ces propriétés, le but de ce projet est de développer un scanner de la cartographie de la réponse de l’échantillon en fréquence à l’application d’un champ magnétique alternatif (susceptibilité magnétique). Cet instrument, composé de capteurs magnétiques basés sur l’électronique de spin, permettra de réaliser des cartographies des trois composantes du champ magnétique, sur de grandes surfaces (au moins centimétriques) et avec une résolution latérale de la dizaine de µm. 
Il y a trois verrous techniques à lever afin de réaliser ce prototype: 
  • Fabrication de la sonde 3D avec les capteurs
  • Contrôle de la hauteur du scan
  • Stabilité du système en température
Le prototype développé devra être fiable et versatile et permettra ainsi de réaliser une évaluation non destructive des matériaux et d’accéder à leurs propriétés locales grâce au lien avec la microstructure. Il permettra de tester des échantillons d’intérêt pour les industriels pour ensuite montrer l’apport de la technique aux industriels (métallurgie, fabrication additive,…) en vue d’une valorisation par transfert technologique.
10 juin 2020

Capteurs femtoTesla refroidis transportables

Acronyme

Année

Laboratoire

Collaboration(s)

Budget

Durée

COPOBAC

2020

NIMBE

UMR SAYFOOD/AgroParisTech-INRAE 

50 k€

24 mois

 

 

Titre

Copolymères actifs à base de polyéthylène (PE) recyclé pour conférer des propriétés bactériostatiques aux films plastiques

Porteur

Géraldine Carrot

Date de démarrage

Octobre 2020

Présentation du projet

La contamination microbienne de matériaux inertes reste l’une des préoccupations cruciales pour de nombreux secteurs tels que l’industrie agro-alimentaire ou le milieu médico-hospitalier. Dans ce cadre, des films de polyéthylène (PE) greffés de polymères bactériostatiques (polyionènes, PI) ont été récemment mis au point par l’équipe CEA du projet. La voie développée et brevetée est le greffage chimique, méthode robuste et efficace, mais en phase liquide donc difficilement industrialisable. Une voie alternative basée sur un composé directement extrudable, c’est-à-dire faisant partie intégrante de la composition du film d’emballage, est à privilégier en vue d’applications industrielles. Dans ce contexte, nous avons déjà mis au point une synthèse de copolymères à blocs PE-PI à partir de PE commerciaux. Dans le présent projet, nous souhaitons aller plus loin dans la chimie pour intégrer des chaînes de PE issues du recyclage. En effet, la valorisation de la dégradation des déchets de PE pour former le copolymère, s’inscrit dans un contexte de développement durable aujourd’hui omniprésent, renforçant par conséquent l’intérêt industriel.
10 juin 2020

Capteurs femtoTesla refroidis transportables

Acronyme

Année

Laboratoire

Collaboration(s)

Budget

Durée

PR²

2020

NIMBE

 

45 k€

12 mois

 

 

Titre

Poudres Réactives Redispersables

Porteur

Antoine Thill

Date de démarrage

Juillet 2020

Présentation du projet

L’imogolite est une argile nanotubulaire ayant une structure unique et des propriétés originales. Celles-ci se forme naturellement par altération de roches volcaniques mais il n’existe pas de gisements facilement exploitables. Afin de pouvoir disposer des quantités nécessaires à l’étude de ses propriétés dans divers domaines d’application, le LIONS développe depuis plus de quatre ans des capacités de production et de purification de cette argile (plateforme PRODIGE). 
Dans le cadre de ces études, nous souhaitons explorer la mise en forme reproductible de l’imogolite sous forme de poudre si possible redispersable. L’impact des conditions de séchage sur la structure des poudres sera étudié. La réactivité de la poudre ainsi produite sera comparée aux autres modes de séchage déjà testés. L’impact de la présence de différents adjuvants sur la redispersion des poudres sera également étudier. 

 

Retour en haut