| English
WEB Nano Saclay

2019

12 mars 2019

Instrument couplant excitation magnétique et détection électrochimique

Acronyme

Année

Laboratoire

Collaboration(s)

Budget

Durée

MELI

2019

NIMBE

 /

50 k€

12 mois

 

 

Titre

Microscopie électrochimique pour l’Industrie

Porteur

Guy DENIAU

Date de démarrage

Septembre 2019

Présentation du projet

La microscopie électrochimique (SECM) est une technique d’analyses de surfaces récente, qui n’est à ce jour utilisée que dans un petit nombre de laboratoires, tous académiques. Le projet MELI ambitionne de développer cet outil pour qu’il soit utilisé par des industriels. L’objectif final est de proposer une alternative rapide aux tests industriels utilisés à l’heure actuelle (qui requièrent l’utilisation d’enceintes climatiques ou brouillards salins). Deux axes complémentaires seront suivis:
  • le premier concerne la mise au point de modes opératoires permettant d’évaluer les propriétés d’usages de surfaces d’intérêt industriel, soit en sortie de site de production (suivi de production de tôles, de revêtements protecteurs, etc) soit après utilisation (vieillissement des revêtements, corrosion des alliages après tractions, etc). Par exemple, nous voulons mettre en place des protocoles de diagnostics concernant la qualité de la protection vis-à-vis de la corrosion de pièces métalliques utilisées dans l’aéronautique.
  • Le second axe concerne le développement de l’outil lui-même afin d’en simplifier l’utilisation, notamment par la mise au point d’un système nomade, et de rendre possible des analyses sur site de production ou d’utilisation. Un premier prototype a déjà été imaginé au cours de l’année 2018.

12 mars 2019

Valorisation d'imagerie multibande Térahertz par thermoconversion vers l'infrarouge

Acronyme

Année

Laboratoire

Collaboration(s)

Budget

Durée

Valo-IMHOTEP 2

2019

ONERA DOTA

 /

55 k€

12 mois

 

 

Titre

Valorisation d'imagerie multibande Térahertz par thermoconversion vers l'infrarouge

Porteur

Patrick Bouchon

Date de démarrage

Mai 2019

Présentation du projet

L'imagerie Térahertz (THz) est un domaine en plein essor, avec des applications en biomédical, en sécurité, détection d'explosifs et contrôle non destructif de matériaux non-conducteurs. Les solutions actuelles de détection THz souffrent encore de plusieurs limitations : la sensibilité, le nombre de plages spectrales accessibles, le format d’acquisition de l’image et la possibilité de faire de l'imagerie multi-spectrale. Dans ce contexte, le but du projet Imhotep propose de développer une solution utilisant une membrane de conversion efficace du rayonnement THz vers de l’émission infrarouge (IR) utilisant des antennes plasmoniques, qui est ensuite imagé par une caméra IR commerciale. La démonstration de la brique de base, l’élément de transduction thermique du THz vers l’infrarouge, a été faite et étendue à une matrice 32x32 pixels qui a permis d’acquérir des premières images. Un élément essentiel est la démonstration de la capacité multi-spectrale qui fait l’objet de la suite des travaux pour obtenir une maquette d’imageur multispectral.

 

Retour en haut