WEB Nano Saclay
15 mai 2017
Nouvelle microscopie optique à très haute résolution pour l'étude des nanomatériaux 2D

Image obtenue dans l’eau d’oxyde de graphène observé par la technique BALM

Des équipes du CEA Paris-Saclay, en collaboration avec des chercheurs du CNRS du Mans, de l'Institut Fresnel et de l'Université Libanaise, ont mis en œuvre une nouvelle technique de microscopie optique permettant d'observer les nanomatériaux bidimensionnels avec une résolution inégalée et de suivre en temps réel leur fonctionnalisation chimique.

Basée sur un principe optique simple mais jusque-là totalement inexploité – l'utilisation de couches antireflets absorbantes – la technique nommée BALM (pour Backside Absorbing Layer Microscopy) permet l'observation de matériaux aussi fins et transparents que l'oxyde de graphène monocouche. Cet exploit expérimental, couplé à la versatilité de la technique, ouvre la voie à de très nombreuses avancées. Cette technique permet par exemple d'observer en temps réel l'adsorption de molécules ou de nanoparticules sur du graphène ou d'autres matériaux ultraminces. Mieux encore, la géométrie particulière de la microscopie BALM permet de travailler aussi bien à l'air que dans un solvant et de la combiner à d'autres techniques d'analyse ou de modification de nanomatériaux, notamment l'électrochimie. Elle est donc amenée à se diffuser rapidement comme un outil de choix, à la fois puissant et flexible, pour l'étude des nanomatériaux. Ce travail est publié dans la revue Science Advances.

Référence: Backside Absorbing Layer Microscopy: Watching Graphene Chemistry

Stéphane Campidelli, Refahi Abou Khachfe, Kevin Jaouen, Jean Monteiller, Claude Amra, Myriam Zerrad, Renaud Cornut, Vincent Derycke, Dominique Ausserré

Science Advances 2017;3: e1601724

Contact NanoSaclay: Stéphane Campidelli, CEA Paris-Saclay, NIMBE, LICSEN

Collaborations:

 

 

Maj : 15/05/2017 (153)

 

Retour en haut